Les superkids sauvent la terre… et s’approprient l’image

Groupe2-1

Le mardi 21 juin 2016 – École Sainte-Aurélie, Strasbourg (67).

  • 8 enfants de CP-CE1 et le père de l’un des enfants
  • Avec Laure Canaple
  • Durant 40 minutes
  • Les thématiques abordées : le temps, l’intime, le portrait, le détournement.
  • Images proposées : photographies extraites des livres de Pascal Bastien « Comme neige au soleil » et « Aujourd’hui, c’est toujours maintenant ? »

Les images de Pascal Bastien, ces enfants les connaissent. Dans le cadre de l’atelier périscolaire animé par Stimultania auprès d’élèves de CP-CE1 de l’école Sainte-Aurélie, les enfants ont non seulement eu l’occasion de visiter l’exposition présentée actuellement, mais également de travailler entre les cimaises sur des thématiques qui sont chères au photographe-auteur, à l’instar de la narration visuelle.

Les 8 enfants, âgés de 6 à 8 ans, ont découvert un trimestre durant la composition, le hors-champ, le maniement de l’appareil, le son du déclencheur… Sur le thème de l’ordinaire/extraordinaire et l’incitation des superhéros, les enfants ont ainsi composé une histoire, des protagonistes, imaginé leurs personnalités, leurs aventures, des péripéties, puis les ont mises en images en photographiant les héros (eux-mêmes), les décors, etc. C’est alors que le roman-photo « Les superkids sauvent la terre » a vu le jour, entraînant avec lui une flopée de super-coéquipiers, de super-lunettes à rayon X, de voleurs et de monstres plus méchants les uns que les autres (l’un d’entre eux a tout de même eu le toupet de leur dérober leurs goûters !) ou de fleurs dotées de la faculté de parler.

C’est à l’occasion de l’ultime séance avec les enfants, en présence de leurs parents, que j’ai proposé aux « superkids » une session de jeu Les Mots du Clic, outil auquel ils s’étaient d’ores et déjà familiarisés lors de la séance d’introduction de l’atelier.

Les 8 enfants se sont naturellement divisés en deux groupes : les petites filles d’un côté, chaperonnées par un papa présent ; les garçons de l’autre, accompagnés quant à eux par moi-même. Afin de boucler la boucle de cet atelier portant sur la narration par l’image, j’ai tout naturellement choisi de revenir à Pascal Bastien avec pour supports ses deux livres « Comme neige au soleil » et « Aujourd’hui, c’est toujours maintenant ? ». Désormais sensibilisés à l’univers de l’image et à l’esthétique du photographe-auteur, j’ai aussi choisi de les laisser libres de choisir leurs images. C’est ainsi que le premier groupe a plébiscité une image de petite fille pensive, tandis que l’autre s’est tourné vers une image où figure un immense dinosaure, tous guidés par la légende du photographe.

© Pascal Bastien

dessin-crayon-contour_318-39717« L’objet, le dinosaure, est isolé. Pascal Bastien joue avec le spectateur. »

 

© Pascal Bastien

dessin-crayon-contour_318-39717« La page est lumineuse et cadrée et on imagine que c’est la petite fille qui raconte un souvenir gris et noir et blanc. » (Maëlle)
dessin-crayon-contour_318-39717« La fille pense que ce soir c’est Halloween mais la lumière est toute grise » (Lamia)
dessin-crayon-contour_318-39717« Un souvenir d’une fille raconté à la lumière du soleil cadré dans le ciel » (Imane)
dessin-crayon-contour_318-39717« La petite fille était dans la lumière de la photo, pensante en tenant un poteau dans la lumière grise en pensant à quelque chose de bien cadré. Elle a raconté un vieux souvenir. » (Fanny)

Bastien Pascal (2015), « Aujourd’hui, c’est toujours maintenant ? », Médiapop éditions, novembre 2015, 208 p.
Bastien Pascal (2013), « Comme neige au soleil », Médiapop éditions, novembre 2013, 176 p.

Laisser un commentaire