Jeu-débat « Le chasseur de Bambi »

Charara safari area, Kariba. - Zimbabwe 

Sue and Marty Vick, native of Aberdeen, South Dakota, are in Zimbabwe for their fourth elephant hunt. Marty is a pro-gun and hunting fanatic, Sue's thing is bassets' breeding. ' At least, my guns don't shit on the carpet ' barks the husband.

Quand :
21/11/2018 @ 18:00 – 20:00
2018-11-21T18:00:00-01:00
2018-11-21T20:00:00-01:00
Où :
Stimultania
33 Rue Kageneck
67000 Strasbourg
France
Coût :
Gratuit
Contact :
Laure Canaple
03.88.23.63.11
Jeu-débat "Le chasseur de Bambi" @ Stimultania | Strasbourg | Grand Est | France

Jeu-débat « Le chasseur de Bambi »

Dans le cadre de l’exposition « Au bout des fusils »

____________________________

Présentée du 12 octobre au 21 décembre 2018 à Stimultania, l’exposition « Au bout des fusils » de Mélanie Wenger interroge les pratiques de chasse dans le cadre de safaris. Trois sessions de jeux-débats proposées dans le cadre de l’exposition vous permettront d’échanger sur le sujet par le biais du jeu Les Mots du Clic.

« Maman…? », s’exclame d’une voix chevrotante Bambi, découvrant l’absence de sa mère à ses côtés. Déjà en 1942, à la sortie du célèbre long-métrage d’animation des studios Disney, nombreuses sont les critiques concernant la tristesse de ce scénario. Jusqu’ici réservée aux personnages de méchants – généralement monstrueux et inhumains d’ailleurs, c’est la première apparition de la mort d’un héros à l’écran dans un film adressé aux enfants. À l’autre bout du fusil : le chasseur, coupable d’avoir privé Bambi de sa mère.

La chasse, voire davantage les chasseurs eux-mêmes, sont la cible d’une hostilité toute particulière, en raison notamment de la prégnance de la question écologique et de l’évolution des normes morales. Les contestations sont de différentes natures : écologique, d’une part, en relation à la préservation de la nature et de la biodiversité ; éthique, d’autre part, reposant sur la notion de « droits » des animaux leur conférant notamment une forme de sensibilité ; et enfin une contestation qu’on pourrait qualifier d’ « anthropocentrée » relative aux dommages causés aux autres hommes et leurs biens (les accidents de chasse). Toutes ces contestations ont pour points communs le rapport contradictoire à l’animal, la nature, mais aussi à la mort. « Entre la faune environnante et le bestiaire de la table s’interpose un filtre culturel puissant »  écrit l’anthropologue Philippe Erikson. Comment expliquer la nature contradictoire de ces relations ? Peut-on aimer la nature et pourtant la tuer ? « Cachez cette mort que je ne saurais voir » ?

Stimultania revisite son outil Les Mots du Clic et propose, avec le format de jeu-débat, une expérience inédite au sein de ses expositions.
La discussion est introduite et cadrée par le jeu qui permet, en groupes, de voir les œuvres autrement. Une remise en contexte des photographies discutées, sous la forme d’une visite d’exposition collaborative, permettra ensuite aux joueurs d’échanger en plénière et d’ouvrir le débat.

____________________________

Discussion et jeu animés par Laure Canaple, chargée des publics à Stimultania.

Gratuit, ouvert à toutes et tous.
entrée libre dans la limite des places disponibles.
Inscription conseillée à l’adresse lesmotsduclic@stimultania.org ou au 03 88 23 63 11.

 

Laisser un commentaire